Select Page

Au-delà des légendes : La véritable histoire du thé au fil des siècles

par | Actualisé le 8 avril 2018 | Publié le 9 avril 2017 | Histoire / Géographie | 0 commentaires

Histoire du Thé

Au-delà des nombreuses légendes qui existent à propos des origines du thé, légendes qui d’ailleurs permettent de déclarer une origine chinoise au thé, probablement dans les régions du Yunnan et du Sichuan, il existe bien sûr une véritable Histoire. Ce que nous vous proposons à travers cet article, c’est de faire le tour à la fois historique et géographique du thé. Quand et où est-il apparu ? Comment était-il consommé ? Comment a-t-il évolué et était-il transporté ?  Par quels biais s’est-il répandu à travers le globe pour devenir aujourd’hui la boisson la plus bue au monde après l’eau ? Autant de questions passionnantes auxquelles nous allons tâcher de répondre avec le plus de clarté possible !

Si vous vous sentez prêt pour découvrir la grande histoire du thé, suivez-nous sur le chemin !

Une origine chinoise

Les débuts de la consommation du thé

Si les légendes situent l’apparition du thé aux alentours de 2 700 avant notre ère (voir par exemple cet article traitant de quatre légendes sur l’origine du thé), les historiens avancent que sa consommation aurait plutôt débuté au 2ème ou 1er siècle avant Jésus Christ en Chine. Sous la Dynastie des Han de l’Ouest (-206 à 220 / souvenez-vous, nous en parlons brièvement dans ce billet consacré aux anciennes routes du thé), dans les régions du Yunnan et du Sichuan, il s’agit à ce moment exclusivement de thé vert. Les autres familles de thé sont plus récentes.

A cette époque, l’on commence à l’utiliser pour son goût. Mais rapidement, les consommateurs s’aperçoivent que le thé est excellent pour la santé, énergisant et bon pour la vue. Il devient alors un véritable soutien spirituel (on en place par exemple des feuilles dans les tombeaux) et intègre le quotidien des dignitaires Chinois. 200 ans plus tard seulement, il devient en Chine la boisson la plus consommée, avant l’eau.

La Chine des Han
Un Han solitaire, sans aucun rapport
Brique de poudre de thé

Vers une démocratisation du thé

C’est au 8ème siècle, sous la Dynastie des Tang (618 – 907), qu’est rédigé par Lu Yu un ouvrage intitulé “Le classique du Thé“, véritable référence (encore aujourd’hui) sur le sujet. C’est aussi à cette période que la consommation du thé est étendue à l’ensemble de la population chinoise, comme boisson mais aussi dans la pharmacopée.

Le thé se présente alors sous forme de poudre de feuilles de théiers séchées mélangée à du sang et pressée pour lui donner la forme d’une brique (qui ne ressemble en rien à la brique de Puerh). Lors de la préparation du breuvage, la brique est alors grillée pour tuer les vers et autres nuisibles qui y logent puis est écrasée. Elle est ensuite dispersée dans de l’eau bouillante salée (certaines peuplades du Thibet ou de Mongolie, avec lesquelles les Chinois commerçaient en utilisant le thé comme monnaie d’échange, préparent encore le thé de cette manière aujourd’hui).

Puis le thé évolue…

Sous la Dynastie des Song (960 – 1279), la présentation et la préparation du thé subissent une réelle transformation. Broyé à l’aide d’une meule, le thé se présente toujours sous forme de poudre, mais n’est plus compressé. Il ressemble alors plus au matcha. Il est fouetté avec l’ancêtre du chasen actuel, une fine tige de bambou. Sa préparation devient très codifiée et donnera le Cha No Yu, toujours d’actualité au Japon.

Parlant de codification, il est dit que l’empereur de l’époque, Huizhong, imposait que son thé soit cueilli au lever du soleil par de jeunes vierges aux gants blancs, qui ne prélevaient avec leurs ciseaux d’or que les plus tendres bourgeons…

C’est durant cette période aussi que la céramique chinoise prend une place importante dans l’univers du thé.

Thé en poudre actuel, ou matcha

… vers sa forme contemporaine

Sous la Dynastie Ming (1368-1644), le thé va trouver sa forme actuelle. Le premier Empereur de cette dynastie, Hongwu, va complètement bouleverser les habitudes de préparation du thé. En effet, il imposera un décret impérial afin que le thé soit présenté non plus sous forme de briques ou de poudre, mais de feuilles. Ce décret, bien qu’il puisse de prime abord paraitre anecdotique, a un impact énorme. Les ustensiles autour du thé vont être révolutionnés et c’est à cette période que vont apparaitre les premières théières et les premières bouilloires.

Le thé n’est alors plus préparé bouilli, ou fouetté, mais infusé. On ne conserve plus le thé sous forme de brique mais dans des boîtes à thé et on le prépare désormais dans une théière. On ne le boit plus dans un grand bol que l’on partage avec les convives mais dans des tasses individuelles. La cérémonie chinoise du thé, le Gong Fu Cha, vient de naître.

Bouilloire moderne en cuivre d'inspiration Ming
Tasse à thé en porcelaine de style Ming
Préparation actuelle d'un gong fu cha

On parle de véritable démocratisation du thé et donc de son essor économique. C’est aussi le début de l’exportation du thé.

L’exportation du thé à travers le monde

L’arrivée au Japon et l’apparition d’un art de vivre

C’est au 12ème siècle que le thé est exporté au Japon. Il serait arrivé par le biais d’un moine zen nommé Eisai. Ainsi, étroitement lié à la philosophie Zen, il y deviendra au 15ème siècle un véritable art de vivre. Le breuvage s’étend alors à tous les Japonais, qu’ils soient paysans ou samouraïs. Se développe à proprement parler le Cha No Yu (voir à ce propos comment préparer un matcha).

La démocratisation du thé au Japon s’est faite en plusieurs étapes. A partir du 7ème siècle et à plusieurs reprises, des moines boudhistes de la secte Zen rapportent du thé en provenance de Chine et tentent d’imposer leur culture. Il faudra attendre le 9ème siècle pour que les premiers théiers soient cultivés et ce ne sera finalement qu’au 12ème siècle que le thé se démocratisera à tout l’archipel japonais.

Sen No Rikyû (1522-1591) sera le premier grand maitre du thé. Il créera la cérémonie du thé Cha No Yu, véritable rituel qui conjugue l’art, la religion et la philosophie.

Sen No Rikyû

L’arrivée du thé en Europe et la Compagnie des Indes

Les navigateurs Portugais importeront en premier le thé en Europe, à partir du milieu du 16ème siècle. Contrairement à ce que l’on pourrait penser, celui-ci ne vient pas de Chine mais du Japon. Ce faisant, ils importent aussi leurs habitudes de consommation. Le thé devient alors la boisson de la cour royale portugaise. En revanche, en Russie, et plus généralement en Europe de l’Est, c’est par la route de la soie que le thé arrive, de Chine cette fois-ci.

Au 16ème siècle toujours, mais plus au Nord de l’Europe, une entreprise Hollandaise, la Compagnie des Indes Orientales, va fortement développer ses relations avec l’extrême Orient et aura le monopole  du négoce du thé jusqu’en 1669.

L'anarchie au Royaume Uni : putain de Five o'clock

Ce ne sera qu’à partir du 17ème siècle que le thé arrivera en Angleterre par le biais de la East India Company (créée en 1615 mais prenant son essor à partir de 1650), où il est d’abord utilisé comme médicament. En 1658, l’on trouvera pour la première fois du thé en vente dans le coffee house de Thomas Garraway, qui sera racheté 50 ans plus tard par Thomas Twining. Twining ? Oui oui, rien que du bon…

La consommation du thé ne mettra qu’une dizaine d’années à se généraliser dans le pays par le biais de la princesse portugaise Catherine de Bragance, mariée en 1662 avec le roi Charles II d’Angleterre. Elle ramènera du Portugal un stock de thé et d’accessoires qu’elle va vite populariser dans tout le pays. Par contre, la fameuse cérémonie (si l’on peut dire) du “Five o’clock tea” vient de la duchesse de Bedford, qui imita en fait une habitude Française ! Cette habitude a vite conquis l’Europe entière dans la haute société, d’abord par snobisme, puis par goût.

L’arrivée du thé au Nouveau Monde

Les premiers colons anglais émigrés en Amérique embarquent avec eux leur tradition du thé. L’Empire Britannique, qui imposait des taxes excessivement lourdes, entrainera le “Boston Tea Party” : le 16 décembre 1773, à Boston, les colons exaspérés par les taxes exigées jettent 342 caisses de thé par-dessus bord dans le port. Cet évènement entraina de nombreuses réactions. Le “Boston Tea Party” fait probablement partie des évènements symboliques provoquant la guerre d’indépendance américaine qui engendra la création des Etats-Unis.

La Boston Tea Party
Fumerie d'opium à Calcutta

L’arrivée du thé dans le(s) reste(s) du monde

La consommation de thé augmente à toute vitesse au 19ème siècle. Tandis que la concurrence est forte entre les armateurs, s’organisent les Tea Clippers, des courses de vitesse mettant en scène des voiliers spécialement conçus pour le transport du thé depuis l’Orient. Alors qu’en cette période la Chine est le seul pays producteur de thé, elle profite de son monopole pour imposer une forte pression sur les importateurs. Elle pratique ainsi des prix prohibitifs et réglemente les accès à ses ports. Elle refuse en outre d’échanger le thé contre des étoffes. Ceci engendrera les guerres de l’opium durant lesquelles les Anglais introduiront de l’opium en Chine afin de rendre une partie de la population dépendante et disposer ainsi d’un levier de négociation. Ce n’est que lorsque Hong-Kong sera rattaché à l’Angleterre en 1842 que ces guerres prendront fin.

Malgré tout, la production chinoise n’étant pas suffisante pour répondre à la demande mondiale, les Anglais implanteront le thé dans d’autres pays : Inde en 1834, Ceylan en 1857, puis plus tard Vietnam, Japon, Indonésie, Turquie, Kenya…

 

C’est grâce à tout cela qu’aujourd’hui le thé est la boisson la plus bue dans le monde après l’eau, avec 500 millions de tasses de thé bues par jour.

N

Cet article est terminé !

Nous espérons que cet article vous aura plu. Si c’est le cas, n’hésitez pas à nous le faire savoir, soit dans les commentaires ci-dessous soit sur les réseaux sociaux ! Si vous avez des questions et avez besoin de conseils, n’hésitez pas non plus par les mêmes biais !

Inscrivez-vous à notre Newsletter

Inscrivez-vous à notre Newsletter

Rejoignez notre mailing list pour recevoir les dernières nouvelles, mises à jour et téléchargements gratuits !

Vous êtes correctement inscrit ! Vous allez recevoir un mail pour valider votre inscription. Si vous ne recevez rien, vérifiez vos spams.

Pin It on Pinterest

Share This