Select Page

Les différents arômes d’un thé

par | Actualisé le 13 octobre 2017 | Publié le 21 janvier 2017 | Téléchargements | 2 commentaires

L’une des choses plaisantes avec le thé, c’est la richesse de la palette gustative qui nous est offerte, tout comme avec le vin d’ailleurs (attention, avant de prendre la route, soufflez toujours dans votre Thélitotest). Ainsi, un thé peut avoir de nombreux arômes, que l’on peut répartir en 12 grandes familles, dont certains peuvent à leur tour se diviser en sous-familles. En voici la subdivision que nous vous proposons (qui peut aussi s’appliquer à d’autres aliments que le thé) :

Végétales

Herbes aromatiques, herbes sèches, herbes fraîches, légumes

Marines

Terreuses

Fruitées

Fruits secs et confits, petits fruits, agrumes, fruits exotiques, fruits frais

Animales

Lactées

Boisées

Boisées, sous-bois

Minérales

Epicées

Florales

Fleurs fraîches, fleurs opulentes

Empyreumatiques

Confiseries

Là où les choses peuvent vite se compliquer, c’est que chaque famille ou sous-famille va à son tour regrouper plusieurs arômes. Par exemple, dans les fleurs opulentes, nous pouvons retrouver la rose, le magnolia, la violette, l’orchidée etc. Afin d’y voir plus clair, nous vous proposons ci-dessous une infographie dans laquelle vous pouvez vous déplacer et qui regroupe tous les arômes que vous pouvez retrouver dans vos thés favoris !

Si vous le souhaitez, plus bas, vous pouvez aussi la télécharger en PDF.

 

Au début, lorsque l’on commence à découvrir le thé, il peut être très compliqué d’identifier tous ces arômes, d’autant plus si comme nous vous n’avez jamais exercé votre palais avant. Mais au fur et à mesure, au fil des infusions, en cherchant à identifier les goûts que vous ressentez dans votre tasse, cela deviendra de plus en plus facile. Pour notre part, nous avons commencé par tenter d’identifier les familles, puis les sous-familles. Et maintenant, avec l’entrainement, nous pouvons vous proposer cette infographie détaillée.

Il ne faut pas hésiter non plus à goûter ce qui donne ces arômes (si ce n’est pas toxique bien sûr !) : par exemple, croquer un pétale de rose pour en connaitre le goût, mais éviter de boire un verre de goudron. Et transposer l’exercice avec votre alimentation ou vos boissons : centrez vous sur votre palais et tentez d’identifier ce que vous en disent vos papilles. Et ça viendra !

N

Cet article est terminé !

Nous espérons que cet article vous aura plu. Si c’est le cas, n’hésitez pas à nous le faire savoir, soit dans les commentaires ci-dessous soit sur les réseaux sociaux ! Si vous avez des questions et avez besoin de conseils, n’hésitez pas non plus par les mêmes biais !
Inscrivez-vous à notre Newsletter

Inscrivez-vous à notre Newsletter

Rejoignez notre mailing list pour recevoir les dernières nouvelles, mises à jour et téléchargements gratuits !

Vous êtes correctement inscrit ! Vous allez recevoir un mail pour valider votre inscription. Si vous ne recevez rien, vérifiez vos spams.

Pin It on Pinterest

Share This