Select Page

Boire son thé en Chaxi Mandala

par | Actualisé le 20 mai 2017 | Publié le 11 novembre 2016 | Tutoriels | 0 commentaires

Réaliser un chaxi
L'un de nos premiers chaxi, avant que nous n'ayons un chabu

Le chaxi n’est pas une méthode d’infusion à proprement parler, comme pourrait l’être par exemple le Gong Fu Cha. Il s’agit plus d’une mise en scène, d’un cérémonial, d’une disposition harmonieuse, belle et fonctionnelle, des accessoires. Globalement, le chaxi va consister à mettre en place une belle mise en scène, épurée, sur un tissu à thé (un chabu), ce qui va forcer l’utilisateur à être concentré à l’extrême. Cette concentration extrême va aider à être complètement dans ce que l’on fait, et donc à être totalement dans l’ici et maintenant. Cela permettra de véritablement faire le vide.

Prêt-e-s pour une séance de méditation à base de thé ? Voyons comment s’y prendre !

Le matériel nécessaire

Pour le matériel, il n’y a pas de spécificité à prévoir, si ce n’est le chabu. Le chabu est un tissu, souvent orné de motifs, sur lequel nous allons réaliser l’ensemble des infusions. C’est le point essentiel pour réaliser un chaxi ! En effet, c’est le chabu qui va constituer le fond de notre mise en scène. En outre, comme les infusions se feront sur lui, il va être nécessaire d’être très concentré pour ne pas mettre d’eau sur le tissu, bien qu’il puisse en absorber une partie, et d’avoir des gestes clairs et précis. C’est ce qui contribuera le plus à être dans l’ici et maintenant (mais pas seulement). Enfin, le tissu rendra les manipulations du matériel plus silencieuses. Si vous n’avez pas de chabu, un tout autre morceau de tissu peut également faire l’affaire : certains utilisent leur chemise et une cravate !

Pour le reste, il va vous falloir ce qu’il vous faut habituellement pour infuser votre thé : un infuseur, des tasses, une coupelle pour présenter votre thé. Peu importe le prix, ce qui compte c’est l’harmonie de l’ensemble. L’on peut faire un très beau chaxi avec du matériel bon marché (sur la photo ci-dessus, nous avons deux tasses à 3 euros chacune, un gaiwan à 8 euros et une verseuse à 10 euros). Vous pouvez enfin ajouter n’importe quoi qui vous apportera de la sérénité : un bonsaï, une jarre à thé, ou comme un ici un Kagami (un miroir japonais en bronze, ici de la fin de l’ère d’Edo – 1600 – 1868, et oui, on frime avec nos trouvailles de vide-grenier).

Chabu hokusai (photo : gongfucha.fr)
Chabu jaune et vert
Chabu paons multicolores (photo : Tea-Masters.com)
Chaxi sur un Chabu jaune et vert

Musique ou silence ?

Vous pouvez bien sûr réaliser votre chaxi en silence comme en musique. Pour notre part, nous préférons en musique, cela permet un meilleur ancrage et constitue une véritable expérience multi-sensorielle. Nous sommes directement transportés. Nous avons découvert récemment la musique de Guqin, qui s’y prête particulièrement bien. Vous trouverez quelques jolis morceaux sur Youtube par exemple. Globalement, les musiques chinoises antiques sont très agréables. En voici trois pour votre plus grand plaisir !

Un guqin (photo english.cri.cn)

Autumn meditation at Dongting Lake

par Chinese Ancient Music | Volume 5

Mooring at nigt on the Qiu River

par Chinese Ancient Music | Volume 3

Maintenant que vous savez tout, vous n’avez plus d’excuse pour ne pas faire de beaux Chaxi Mandala !

N

Ce tutoriel est terminé !

Nous espérons que ce tutoriel vous aura plu et vous aura appris des choses. Si c’est le cas, n’hésitez pas à nous le faire savoir, soit dans les commentaires ci-dessous soit sur les réseaux sociaux ! Si vous avez des questions et avez besoin de conseils, n’hésitez pas non plus par les mêmes biais !

Inscrivez-vous à notre Newsletter

Inscrivez-vous à notre Newsletter

Rejoignez notre mailing list pour recevoir les dernières nouvelles, mises à jour et téléchargements gratuits !

Vous êtes correctement inscrit ! Vous allez recevoir un mail pour valider votre inscription. Si vous ne recevez rien, vérifiez vos spams.

Pin It on Pinterest

Share This