Select Page

Shiboridashi Tokoname-yaki « mogake » par Katayama Hakusan III

par | Actualisé le 25 octobre 2017 | Publié le 15 septembre 2017 | Gaiwans, Théières | 0 commentaires

Shiboridashi Tokoname-yaki « mogake » par Katayama Hakusan

Cela fait des mois que l’on bave sur les shiboridashi de style mogake de Thés du Japon… Et voilà qu’on vient de franchir le pas, sans aucun regret (d’autant qu’on est passé à travers la douane, alors raison de plus !).

Un shiboridashi est un ustensile japonais, entre le hohin et le gaiwan, servant à infuser principalement les gyokuro (bien que les sencha puissent également y être préparés). Comme le titre du présent article le laisse entrevoir, ce shiboridashi ci (c’est plus difficile à dire qu’à écrire 😉 ) est en terre de Tokoname. La technique mogake utilisée ici, typique de la ville de Tokoname, consiste à enrouler la pièce d’algues amamo avant la cuisson, ce qui laisse apparaitre ces fins motifs. Enfin, un effet yôhen, également obtenu pendant la cuisson, est la cause des deux couleurs (un genre de jaune-vert et un genre d’anthracite) du shiboridashi.

Mais on sait que vous êtes impatients de voir les photos !

Shiboridashi Tokoname-yaki « mogake » par Katayama Hakusan, vu de dessus et ouvert
Shiboridashi Tokoname-yaki « mogake » par Katayama Hakusan, vu de dessous
Shiboridashi Tokoname-yaki « mogake » par Katayama Hakusan, vu de dessus et fermé

Comme vous pouvez le constater sur la photo ci-dessus, au centre, ce shiboridashi est signé par l’artiste, Katayama Hakusan III. Troisième d’une lignée de potiers de Tokoname et nait en 1949, il oeuvre depuis près de 50 ans (depuis 1968 pour être exact) et maitrise particulièrement bien le mogake. Plusieurs fois récompensé, il accompagne ses créations de leurs certificats d’authenticité.

Shiboridashi Tokoname-yaki « mogake » par Katayama Hakusan, plein de gyokuro gokô d'Uji-Tawara
Shiboridashi Tokoname-yaki « mogake » par Katayama Hakusan, plein de gyokuro gokô d'Uji-Tawara
Shiboridashi Tokoname-yaki « mogake » par Katayama Hakusan, plein de gyokuro gokô d'Uji-Tawara

Cette pièce a un volume total de 80-90 ml pour un poids de 104 grammes (71 grammes sans couvercle). Elle a un diamètre de 9,8 centimètres pour 3,1 centimètres de haut. Ses superbes couleurs font merveilleusement bien ressortir les tout aussi superbes couleurs des gyokuro.

Il tient parfaitement bien en main et le couvercle ne bouge absolument pas. Enfin, il remplit parfaitement bien son rôle puisqu’il permet à la liqueur de s’écouler parfaitement dans la tasse tout en retenant les feuilles de thé.

Shiboridashi Tokoname-yaki « mogake » par Katayama Hakusan accompagné d'une tasse
Tenue du Shiboridashi Tokoname-yaki « mogake » par Katayama Hakusan
Verse du Shiboridashi Tokoname-yaki « mogake » par Katayama Hakusan
Tenue du Shiboridashi Tokoname-yaki « mogake » par Katayama Hakusan

Nous en sommes amoureux ! En deux mots : magnifique et fonctionnel !

N

Cet article est terminé !

Nous espérons que cet article vous aura plu. Si c’est le cas, n’hésitez pas à nous le faire savoir, soit dans les commentaires ci-dessous soit sur les réseaux sociaux ! Si vous avez des questions et avez besoin de conseils, n’hésitez pas non plus par les mêmes biais !

Inscrivez-vous à notre Newsletter

Inscrivez-vous à notre Newsletter

Rejoignez notre mailing list pour recevoir les dernières nouvelles, mises à jour et téléchargements gratuits !

Vous êtes correctement inscrit ! Vous allez recevoir un mail pour valider votre inscription. Si vous ne recevez rien, vérifiez vos spams.

Pin It on Pinterest

Share This