Select Page

Old Whitey Printemps 2016

par | Actualisé le 29 mars 2017 | Publié le 25 septembre 2016 | Thés Blancs, White2Tea Club | 0 commentaires

  • 45%

Ce thé est l’un des deux échantillons du White2Tea Club du mois de septembre 2016 (le deuxième étant le Hoplite). Il s’agit d’un thé qui était initialement être produit comme un Puerh mais qui a été produit selon les spécifications d’un thé blanc. Il a d’abord été séché naturellement au soleil avant d’être compressé en une galette de 100 grammes. Récolté au printemps 2016, il s’agit d’un thé du Yunnan (produit comme un thé du Fujian donc). Nous ne disposons pas de beaucoup plus d’informations, malgré nos recherches…

 

Yunnan

Paysages rouges de Dongchuan, Yunnan (photo de Absolutechinatours)
Feuilles sèches
Galette

Aspect des feuilles sèches

Les feuilles sèches sont compressées en une galette de 100 grammes, plutôt bien réussie. En revanche, lorsque nous décompressons la galette, les feuilles sont vraiment en petits morceaux, pas très jolis. Il y a beaucoup de débris et il s’agit visiblement d’une cueillette grossière. Les feuilles ont une belle couleur chambrée, à dominance marron (PMS 1545      ). L’odeur est riche et agréable, minérale, animale et très empyreumatique (tabac blond surtout, vous savez, quand vous enlevez la protection en aluminium en ouvrant votre paquet ? Cette odeur là, souvenir d’adolescence).

Aspect des feuilles humides

La couleur des feuilles mouillées est également marron, tirant sur le rouge (PMS 168      ). La densité est moyenne, de l’ordre de 50% de volume en plus. L’on ne voit pas, une fois les feuilles infusées, la présence de tiges ou de bourgeons. Les feuilles sont coupées, parfois déchiquetées. L’odeur est animale et surtout empyreumatique (tabac blond toujours). Elles laissent énormément de débris.

Feuilles humides

Beaucoup de feuilles différentes (argentées, marrons, vertes) qui laissent beaucoup de débris mais qui sentent très bon.

Aurélie

La galette est magnifique et sent vraiment très bon. En revanche, la construction des feuilles est grossière et il y a vraiment beaucoup de petits morceaux et de feuilles coupées, voire déchiquetées, c’est dommage.

Robin

Première méthode d’infusion : infusion longue en théière émaillée

Données sur l’infusion

Cette première méthode d’infusion est une infusion longue en théière émaillée à la cendre de lavande (il s’agit de la théière Yùn). Nous sommes partis sur 2,5 grammes pour 100 ml, soit 7,5 grammes pour cette théière. Nous avons réalisé une première infusion de 4 min à 80°C, suivie d’une seconde de 5 min à 90°C et enfin d’une troisième de 6 min à 90°C. L’eau utilisée est une eau peu calcaire, légère, fraiche et sans aucun goût.

Première méthode d'infusion : infusion longue en théière
Liqueur en infusion longue

Liqueur

Limpidité

La liqueur est très claire mais présente beaucoup de débris (les morceaux de feuilles ne sont retenus que par le filtre de la théière).

Odeur

L’odeur des infusions est empyreumatique (tabac), épicée et a un côté sucré. Quelques notes animales se font également sentir.

Couleur

La liqueur est jaune orangé (PMS 143      ).

Infusion

Texture

L’infusion est aqueuse, trop aqueuse. Elle manque de corps et de consistance sur la première infusion à 80°C. Mais sur les suivantes, plus poussées, aussi…

Saveur

Quelle que soit l’infusion, l’on ressent une saveur gourmande de jeune miel très agréable et toujours ces notes de tabac.

Touche finale

La touche finale est animale et légèrement mielleuse.

Avis sur cette infusion

Le nez est très bon, mais une fois infusé on en veut plus, il manque quelque chose. Ce thé manque de corps pour moi, j’ai plus l’impression de boire une tisane qu’un thé.

Aurélie

Je suis du même avis : l’infusion sent très bon, mais elle manque cruellement de consistance, elle est beaucoup trop aqueuse à mon gout. Elle m’évoque les tisanes de ma grand-mère, quand j’étais petit, et cela a pour moi un côté réconfortant et chaleureux, mais c’est du thé que je veux boire !

Robin

Deuxième méthode d’infusion : infusion courte en Gong Fu Cha en Gaiwan

Données sur l’infusion

Nous avons infusé cette fois-ci le thé en Gong Fu Cha, avec un Gaiwan en argile zisha de Yixing. Nous avons opté pour 5,4 grammes pour les 90 ml du gaïwan. Nous l’avons infusé 4 fois à 100°C (durées d’infusions : 10 secondes, 15 secondes, 15 secondes et 20 secondes) après un rinçage de 10 secondes. L’eau utilisée est la même que précédemment, peu calcaire, légère, fraiche et sans aucun goût.

Deuxième méthode d'infusion en Gaiwan
Liqueurs en Gong Fu Cha

Liqueur

Limpidité

La liqueur est claire. Beaucoup de débris se retrouvent dans le filtre. Aucun trouble en revanche.

Odeur

L’odeur est plus riche que lors des infusions longues. Toutefois, elle est difficilement identifiable sur la première infusion. A partir de la deuxième, nous ressentons des notes épicées et de tabac blond.

Couleur

La couleur fonce au fur et à mesure des infusions et est plus soutenue qu’en infusion longue (ce qui est logique en Gong Fu Cha). La couleur est orangée (PMS 144      ).

Infusion

Texture

L’infusion est un peu plus charpentée et légèrement astringente.

Saveur

La saveur est difficilement identifiable sur les deux premières infusions. Ce n’est pas désagréable sans pour autant avoir un réel intérêt. La troisième infusion révèle des notes de tabac. La quatrième infusion n’a plus de goût.

Touche finale

La touche finale est animale et mielleuse et la légère amertume reste longuement en bouche.

Avis sur cette infusion

J’ai encore cette impression de boire une tisane. L’amertume me donne l’impression de mâcher les feuilles sans les avoir infusées.

Aurélie

C’est pas terrible, mais on a quand même plus de corps et de consistance, bien qu’il en manque toujours trop à mon goût. Le nez est bon mais ce goût de tabac commence à me fatiguer.

Robin

Conclusion : Avis général sur ce thé

Avis Général

Avis Général

Aurélie

Quelle que soit la méthode d’infusion choisie, je trouve le nez des liqueurs et des feuilles sèches très agréable. En revanche, les infusions manquent vraiment de corps. En infusion longue, la touche de miel est sympathique, mais on en aimerait plus. Par contre en Gong Fu Cha, l’amertume me gâche le plaisir.

Note d'Aurélie

Avis Général

Avis Général

Robin

La galette est vraiment belle, mais c’est pour moi une déception de voir l’état des feuilles une fois décompressées. J’aime beaucoup le miel en infusion longue mais je n’aime pas l’absence de consistance. En infusion courte, la consistance est meilleure mais n’est pas non plus correcte. Les arômes sont beaucoup plus tassés. Ce thé m’évoque vraiment les tisanes que me faisait ma grand-mère quand, malade et petit, elle me gardait chez elle. Cela m’évoque de beaux souvenirs qui font que ce thé a pour moi un côté réconfortant, je le boirai donc bien un soir d’hiver, en regardant tomber la neige avec le nez qui coule. Mais pas pour boire du thé… C’est le problème de ce thé, à cheval entre un Puerh et un blanc : infusé comme un blanc, il manque de corps ; infusé comme un puerh, il manque de saveurs.

Note de Robin

Profil gustatif du Old Whitey 2016
N

Ce rapport est terminé !

C’est la fin de ce rapport de dégustation ! Nous espérons qu’il vous aura plu et vous aura permis de vous aider à vous orienter sur la voie du thé. Si vous avez vous-aussi goûté ce thé, nous serions ravis d’avoir vos impressions. Dans tous les cas, n’hésitez pas à nous le faire savoir, soit dans les commentaires ci-dessous soit sur les réseaux sociaux !

Inscrivez-vous à notre Newsletter

Inscrivez-vous à notre Newsletter

Rejoignez notre mailing list pour recevoir les dernières nouvelles, mises à jour et téléchargements gratuits !

Vous êtes correctement inscrit ! Vous allez recevoir un mail pour valider votre inscription. Si vous ne recevez rien, vérifiez vos spams.

Pin It on Pinterest

Share This