Kyusu en terre de Tokoname : effet yôhen et motifs mogake

par | Publié le 30 avril 2018 | Théières, Voir les Nouveau-Thés | 0 commentaires

Kyusu en terre de Tokoname, style yôhen et mogake
Kyusu en terre de Tokoname, style yôhen et mogake

Lorsque nous avions goûté le Fukamushi Sencha que Jérôme le Potier nous avait donné, nous en avions profité pour tester l’influence du grès de la Puisaye sur le thé. Nous avions conclu qu’il nous manquait un kyusu en terre fermée pour une bonne comparaison… Nous avons longtemps cherché ce kyusu… Et c’est chez Les Thés de Bernie que nous l’avons trouvé !

Voyons donc ce kyusu en terre de Tokoname !

Rappelons-nous qu’un kyusu est une théière japonaise. Il sert donc à infuser des thés japonais. Jusque là, tout va bien. Certains thés japonais, et c’est notamment le cas des fukamushi sencha, sont si fins qu’ils forment une sorte de boue à l’infusion. Il faut donc un filtre très fin d’une part et une forme particulière, en forme de poêlon, à la théière afin de permettre une verse lente d’autre part. Voilà pour les kyusu en général.

Ensuite, la terre de Tokoname est une terre japonaise réputée car dure et fermée : elle n’interagit donc pas avec le thé (à l’inverse par exemple d’une terre de Yixing ou d’un grès). Ca tombe bien, c’est ce que nous voulions ! Et enfin, pour le style de ce kyusu, il est Yôhen, ce qui signifie que les flammes ont léché la terre à la cuisson, donnant des nuances de couleurs, et présente des motifs Mogake, ce qui veut dire que des algues ont été posé sur la terre avant la cuisson pour donner ces motifs (comme par exemple ce shiboridashi par Katayama Hakusan III). Et ça tombe bien, on trouve ces deux styles très beaux !

Kyusu en terre de Tokoname, style yôhen et mogake, entier
Kyusu en terre de Tokoname, style yôhen et mogake, bec
Kyusu en terre de Tokoname, style yôhen et mogake, dessus
Kyusu en terre de Tokoname, style yôhen et mogake, filtre

Vous l’aurez compris, c’est un kyusu qui correspond à tout ce que nous recherchions ! Sa forme est est nickel et l’angle formé par le bec et le manche est tout juste inférieur à 90°, ce qui permet une très bonne préhension et facilite la verse. Le filtre, fin, retient parfaitement le thé.

Et il est vraiment très très beau, donc on va le regarder avec quelques photos plus artistiques dans un style japonisant 🙂

Kyusu en terre de Tokoname, style yôhen et mogake
Kyusu en terre de Tokoname, style yôhen et mogake, manche
Kyusu en terre de Tokoname, style yôhen et mogake
Kyusu en terre de Tokoname, style yôhen et mogake
Kyusu en terre de Tokoname, style yôhen et mogake
Kyusu en terre de Tokoname, style yôhen et mogake

On va maintenant pouvoir faire d’autres Thés-xpériences !

N

Cet article est terminé !

Nous espérons que cet article vous aura plu. Si c’est le cas, n’hésitez pas à nous le faire savoir, soit dans les commentaires ci-dessous soit sur les réseaux sociaux ! Si vous avez des questions et avez besoin de conseils, n’hésitez pas non plus par les mêmes biais !

Inscrivez-vous à notre Newsletter

Inscrivez-vous à notre Newsletter

Rejoignez notre mailing list pour recevoir les dernières nouvelles, mises à jour et téléchargements gratuits !

Vous êtes correctement inscrit ! Vous allez recevoir un mail pour valider votre inscription. Si vous ne recevez rien, vérifiez vos spams.

Pin It on Pinterest

Share This